accueil

Aide au choixAide au choix   Imprimer Imprimer

La biodiversité fonctionnelle


La biodiversité fonctionnelle peut être définie comme la biodiversité ayant un impact positif sur le développement durable sur les plans écologique, économique et social des exploitations, des filières et des territoires.

A l'échelle de la parcelle agricole, il s'agit de mettre en place des aménagements agro-écologiques (haies, bandes florales, couverts végétaux, etc.) et d'installer des zones de régulation écologique, afin de recréer un équilibre pour favoriser le développement des organismes auxiliaires et des plantes utiles.

 

Les services que rend la biodiversité à l'agriculture sont essentiels. Ils sont d'autant mieux perçus maintenant du fait de certains déséquilibres écologiques. Ces différents services sont les suivants (Orth D., 2006) :


- Biodiversité liée à l’activité du sol : décomposition de la matière organique, fixation d’azote atmosphérique (bactéries), aération et amélioration du sol (lombrics), …



- Biodiversité liée au développement des végétaux cultivés : auxiliaires de cultures, pollinisateurs (la fécondation de 80 % des plantes dépend de la pollinisation par les insectes)



- Biodiversité liée à une bonne utilisation de l’eau : rôle anti érosif de la végétation, rôle de filtre et d’épuration (zone humide), frein à l’évapotranspiration (intérêt des brises vent)



La biodiversité fournit différents services écologiques permettant d'économiser l’énergie nécessaire aux cultures. « On parle justement à son sujet "d'énergie culturale biologique". C’est en cela, que la biodiversité doit être considérée comme un facteur de production à part entière » (Sarthou J.P., 2006).

 

Recherche